Café du français

Café du français

Un quinquagénaire arrêté pour viol d’une jeune fille

Un quinquagénaire arrêté pour viol d’une jeune fille

Mohamed est enfin tombé dans les filets de la justice Onze mois après avoir kidnappé et violé une jeune fille à Sidi Bennour, un père de famille, repris de justice pour complicité de meurtre, vient d’être arrêté par la police judiciaire.


Nous sommes à Sidi Bennour. Par hasard, un indicateur a croisé Mohamed , cet après-midi du samedi 20 novembre . Il l’a dévisagé pour s’assurer qu’il s’agit bel et bien de lui. Oui, c’est lui, Mohamed, qui faisait l’objet de deux notes de recherche. La première note a été diffusée à l’échelle provinciale dans le district de Sidi Bennour et la seconde a été publiée par la direction de la police judiciaire près la DGSN à Rabat. L’indicateur qui a composé le numéro de téléphone portable d’ un élément de la PJ de Sidi Bennour a suivi les pas de Mohamed. Il s’est collé à lui tout en repérant les lieux où il se trouvait. Pas moins d’une demi-heure, quatre éléments de la brigade de la police judiciaire de Sidi Bennour l’ont arrêté. Ils l’ont menotté et l’ont conduit, à bord d’une estafette, au commissariat afin qu’il soit soumis aux interrogatoires. Le parquet général près la Cour d’appel à El Jadida, qui a été avisé de l’arrestation de Mohamed, a donné ses instructions pour le mettre en garde à vue afin de tirer toute l’affaire au clair. D’abord, qu’est-ce qu’ils lui reprochaient ? En effet, on l’accusait d’avoir violé une jeune fille et de lui avoir subtilisé une somme d’argent et un téléphone portable. C’est pourquoi les enquêteurs ont convoqué, aussitôt, la victime. Celle-ci a favorablement répondu à la convocation. Elle est arrivée au bureau du chef de la brigade qui a demandé à  ses limiers d’amener Mohamed devant la jeune fille. Dès que celle-ci l’a vu, elle s’est évanouie. Quand elle a repris conscience, elle a affirmé qu’il s’agit bel et bien de son violeur. Quinquagénaire et père d’une fillette, Mohamed s’est mis à table. Il a indiqué être le violeur de la jeune fille. Quand ? Et comment ? C’était le soir du mercredi 23 décembre 2009. Mohamed était sous l’effet de l’alcool quand il empruntait le chemin à destination de chez lui au douar El Karia. Tout d’un coup, il a remarqué une jeune fille qui demandait à une femme du douar de lui indiquer une adresse. Une fois la femme du douar partie, Mohamed a rejoint la jeune fille. Il lui a proposé de la conduire à l’adresse recherchée. La jeune fille a accepté. Ils marchaient ensemble sans partager la moindre parole. Remarquant qu’il n’y a plus de passants ni de lumière, Mohamed a poussé la jeune fille. Elle est tombée par terre. Rapidement, il lui a enlevé le foulard qu’elle portait autour de son cou pour lui obstruer la bouche. Puis, il lui a donné plusieurs coups de poing. Et enfin, il l’a obligée à lui céder. Quand il a terminé, il l’a obligée à l’accompagner chez lui au douar. À mi-chemin, il lui a pris un sac en plastique qu’elle portait sur elle. En le fouillant, il a mis la main sur son porte-monnaie. Il l’a ouvert pour subtiliser une somme de mille dirhams. Il lui a également dérobé son téléphone portable. En arrivant au seuil de son domicile, il s’est apprêté à mettre la main dans la poche pour prendre la clé avec laquelle il devait ouvrir la porte. Seulement, la jeune fille a profité de son inattention et elle est arrivée à se sauver à toutes jambes. Le lendemain matin, quand il a appris que la victime a déposé plainte contre lui, il a emballé ses bagages et a regagné Rabat. Il y a passé onze mois avant de retourner chez sa famille à Sidi Bennour.
Le 10-12-2010 à 09:27

Par : Abderrafii ALOUMLIKI

 




12/12/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres