Café du français

Café du français

Il fait bon vivre à la Martinique

 

Laura,  Cette fois, elle parle de sa terre d’origine, la Martinique, un de nos Départements d’Outre-Mer aux Antilles. Mais évidemment, la vie y est différente de la vie en métropole. Cuisine, traditions, vie de famille, loisirs, elle nous fait partager tout ça.

 

 

Télécharger juste le son

Transcription : L : Laura / A : Anne
A : Alors, Laura, vous êtes en fait d’origine martiniquaise.
L : Exactement.
A : Et… Bah, je voulais savoir un peu d’où en Martinique vous êtes ?
L : Alors, moi particulièrement, j’habite au Gros Morne. C’est situé à peu près entre le sud et le nord.
A : Oui. Au milieu de l’île, quoi.
L : Voilà, exactement.
A : C’est au bord de la mer ou pas?
L : Non, pas du tout. Donc le Gros Morne, il est plutôt situé loin… loin des mers. Mais bon, on arrive… Dix-quinze minutes, on est à la mer, quoi.
A : Oui, oui, c’est ça. C’est jamais très loin.
L : Voilà.
A : C’est quand même une petite île.
L : Voilà, bon. Quand même !(1) Il y a beaucoup de rivières par contre près de chez moi. Donc…
A : Ah… Et on peut se baigner dans les rivières ?
L : Oui. Il y a pas de problème, à part quand il pleut fort quand même, parce que bon… Le… La rivière a tendance à… à arriver d’un seul coup.
A : Ah, oui. C’est dangereux.
L : Donc il faut faire attention quand il pleut.
A : Hm, hm. D’accord.
L : Mais sinon, il y a pas de problème…
A : Il y a pas de bêtes dangereuses dans la rivière ?
L : Non. Faut (2) faire quand même attention, mais logiquement, ça va, il y a… il y a jamais eu de problème près de la rivière. Donc…
A : D’accord. Donc tout le monde se baigne.
L : Tout le monde se baigne… Comme il fait tout le temps chaud, samedi, dimanche, on est à la rivière ou à la mer.
A : D’accord, d’accord. Oui, c’est ça, alors le mode de vie, c’est différent de… de Marseille quand même un peu ou ça ressemble ?
L : C’est un peu différent quand même parce qu’on a plus… on a plus… Comme on a plus de mer, comme il fait plus chaud d’ailleurs, déjà (3), il fait plus… beaucoup plus chaud, donc les activités près de la mer sont beaucoup plus nombreuses. Donc…
A : Oui, oui, oui. Oui, d’accord.L : Voilà.
A : Et puis, je sais pas, vous dites vous habitez… En fait, c’est pas une grande, grande ville, là où vous habitez ?
L : Oh non. C’est… c’est assez petit quand même. Bon il y a quand même beaucoup de… beaucoup de… Il y a quand même beaucoup de monde. Mais c’est pas grand comme…
A : On est plus près de la nature peut-être, je sais pas ?
L : Ah oui, beaucoup plus. Parce que les maisons sont beaucoup plus espacées, il y a beaucoup plus de verdure. Les gens ont beaucoup plus de terrain. Donc… Bon on est assez regroupé quand même en famille. Ça, c’est sûr !
A : La famille, c’est important ?
L : Ah oui ! Moi j’habite… j’habite juste à côté de chez mes… toute ma famille.
A : C’est quoi ? Les oncles, les tantes ?
L : Les oncles, les tantes, les grands-parents…
A : Oui, oui. Plein de cousins.
L: Plein de cousins, plein de cousines ! Donc là, quand on est en famille, donc…
A : D’accord. Et c’est ça, qu’est-ce que vous faites ? Vous allez chez les uns, chez les autres ? Vous déjeuner ensemble ? Vous dîner ensemble, vous… ?
L : Exactement. Un soir, c’est chez la cousine. Un soir, c’est chez moi.
A : D’accord. C’est la tribu !
L : Voilà, exactement. Quand même, il y a des fois, on reste dans nos coins (4) mais la plupart de temps, on est ensemble.
A : Et c’est quoi ? Il y a des fêtes ? Il y a la musique, il y a la cuisine ?
L : Alors là, on est très cuisine (5).
A : Oui ?
L : Cuisine, fête. Voilà, c’est tous les… C’est assez souvent, on va dire. Les anniversaires, on les fête vraiment en grand.
A : D’accord, oui.
L : Et voilà.
A : Et alors, la cuisine ? Qu’est-ce que… je sais pas… Qu’est-ce que vous mangez, vous, que vous aimez vraiment ?
L : Alors, il y a beaucoup de légumes pays (6), comme les ignames, les fruits à pain. C’est des légumes qui poussent partout en Martinique, qui se cuisinent très vite mais qui sont très bons, et qui font bien grossir par contre !
A : Ah bon ! (7)
L : Oui, qui font bien grossir ! Mais c’est bon.
A : Et sinon, je sais pas, la musique et tout ça, il y a… ?
L : Alors, on a nos styles de musique, comme le dancehall. On n’entend pas beaucoup de dancehall ici, du ragga, toutes les musiques un peu… bah les… qui viennent des Caraïbes, quoi.
A : Oui, c’est ça, oui, oui.
L : Qui bougent beaucoup surtout.
A : Vous aimez danser ?
L : Ah, j’adore danser ! J’adore !
A : D’accord.
(A suivre…)

Quelques détails :
1. quand même : ici, Laura réagit à ce que j’ai dit sur la taille de la Martinique. Elle veut dire que ce n’est pas si petit que ça.
2. Faut faire attention : A l’oral, on omet de dire « Il » : Il faut faire… »
3. déjà : Laura veut dire que c’est une raison principale, une raison de base.
4. on reste dans nos coins : on reste chacun chez soi. (familier)
5. On est très cuisine : on aime vraiment cuisiner. C’est important pour Laura et les siens.
6. des légumes pays : expression des Antilles pour désigner les légumes locaux.
7. Ah bon ! : Cette expression sert à marquer la surprise (et l’amusement ici.)



07/08/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres