Café du français

Café du français

Document pédagogique FLE-FLS : Travailler les 4 compétences

 

 

Ce document pédagogique a été réalisé par Mme Géraldine Meunier, à partir de pratiques pédagogiques (enseignement du Fle à des ENA, au collège Giono d’Orange), et dans le cadre d’un stage proposé dans le cadre du PAF d’Aix-Marseille

(année 2009-2010)

 

Travailler les 4 compétences

 

 

Rappel des 4 compétences :

     compréhension orale

      production orale

       compréhension écrite

      production écrite

 

 

I. La compréhension orale

 

  1. Les objectifs

 

Il ne s'agit pas de faire comprendre tous les mots aux élèves.

Les objectifs sont de:

-    faire comprendre des situations de communication

-         faire comprendre globalement

-         faire comprendre en détails

-         faire découvrir du vocabulaire en situation

-         faire repérer des mots clés

-         faire reconnaître des structures grammaticales

-         faire découvrir et comprendre des faits de civilisation

 

  1. Les supports

 

-   des dialogues de méthodes ou créés par l'enseignant

-         des extraits de films ou dessins animés

-         des publicités

-         des bulletins d'informations ou météo

-         des extraits d'entretiens

-         des chansons

-         des petits reportages sur internet (ex: TV5)

-         des annonces (gare, école...)

-          ...

 

 

Dans tous les cas, il faut veiller à la qualité du son, des bruits de fond, de la durée de l'enregistrement et du débit (rester naturel : être au plus près de la réalité).

Les supports peuvent être accompagnés d'images qui illustrent le dialogue. Elles ne doivent cependant pas dévoiler ce que dit le dialogue afin de ne pas réduire la compétence de compréhension orale. Les images sont là pour aider, non pour remplacer.

 

 

 

  1. La démarche

 

- S'il y a une image, poser quelques questions simples sur l'image.

 

-         1ère écoute : demander aux élèves, avant la 1ère écoute, d'essayer de repérer les informations suivantes :

Où cela se passe-t-il?

Qui parle à qui?

De quoi les personnages parlent-ils?

Est-ce qu'on entend des bruits derrière les voix?

 

Travail collectif (essayer de faire participer tous les élèves en posant aux A1 les questions simples et aux A2 / B1 les questions plus complexes)

 

-         2e et 3e écoute : permettent de confirmer ou d'infirmer les réponses données par les élèves lors de la 1ère écoute.

Aller plus loin dans la compréhension (chronologie des paroles, personnages en accord ou non...)

 

Selon la longueur de l'enregistrement, on peut procéder par séquences (en faisant attention au sens).

 

  1. Les types d'exercices

 

Il est important de varier les types d'exercices.

-         QCM

-         Vrai / Faux

-         Des exercices d'appariement ( relier différentes informations, relier des personnages à leurs paroles...) et de classement

-         Compléter un tableau simple

-         Questions ouvertes mais à réponses courtes ( pour que la production écrite ne soit pas un obstacle à la compréhension orale)

 

 

II. La production orale

 

  1. Les objectifs

 

La production orale consiste à s'exprimer dans des situations très diverses. Elle est souvent liée à la compréhension orale puisqu'en interaction, l'élève a besoin de comprendre l'autre pour produire à son tour des énoncés oraux.

 

L'objectif principal est donc d'amener les élèves à produire des énoncés dans des situations de communication en apportant une attention particulière:

-         au réinvestissement et au respect des structures grammaticales et du lexique vus en classe

-         à la justesse phonétique

-         à l'adéquation des énoncés avec la situation de communication

-         à la présence du non-verbal (gestes, regards, silences, expressions du visage et du corps...)

-         au débit et le volume de la voix

-         aux intonations

 

  1. La démarche

 

La production orale est liée aux dialogues étudiés en classe et à l'aide desquels on a travaillé la compréhension orale.

 

Il est intéressant de travailler la production orale juste après la compréhension orale : cela permet aux élèves de réutiliser immédiatement ce qu'ils viennent d'entendre et de fixer les structures.

 

Il est important :

-         d'expliquer clairement aux élèves ce qu'on attend d'eux : les personnages, la situation, les éléments attendus...

-         de les mettre en préparation des énoncés ( par groupe ou individuellement)

-         de leur faire « jouer la scène » : importance des gestes, des déplacements, des regards ...

 

L'enseignant ne coupe pas le dialogue pour corriger mais il note les erreurs et, une fois le dialogue terminé, guidera l'élève afin qu'il se corrige seul s'il le peut. Dans le cas contraire, l'enseignant corrige lui-même l'erreur.

 

  1. Les types d'exercices

 

-         Le jeu de rôles où le « je » utilisé par l'élève est le « je » d'un personnage. Le jeu de rôles peut être une simple imitation du dialogue vu en classe ou un dialogue inventé par les élèves en d'une situation donnée (ex: Tu vas dans un magasin pour acheter un cadeau d'anniversaire pour un(e)  ami(e). Ton enseignant joue le rôle du vendeur et tu joues le rôle du client).

 

-         Lorsque la situation le permet, le « je » de l'élève : présentation, réponses à des questions, opinions, goûts...

 

-         Exposés, débats (lorsque le niveau de l'élève le permet)

 

  1. La phonétique

 

-    Elle doit être travaillée régulièrement mais jamais plus d'un quart d'heure (l'élève ne corrigera pas ses erreurs de prononciation en une heure mais le fera progressivement au fur et à mesure de son apprentissage).

 

-         Le point de phonétique travaillé doit être en relation avec les activités de production orale effectuées en classe.

 

-         On ne travaille qu'un seul point phonétique à la fois.

 

-         Le travail de la phonétique ne consiste pas seulement à faire produire les sons correctement, il s'agit aussi de travailler sur le rythme (les pauses dans une phrase, les regroupements de mots...) et l'intonation           (phrases interrogatives, exclamatives...)

 

-         La phonétique est déjà travaillée lorsque le professeur s'exprime : il convient alors de ne pas parler trop lentement, de ne pas accentuer les syllabes, il est nécessaire de rester au plus près de la réalité.

 

-         Les confusions phonétiques les plus fréquentes :

 * [i] ou [u] à la place de [y]

 * [i] / [Ɛ]

 * confusions des nasales  ou dénasalisation

      *  [b] à la place de [p]

      * [f] à la place de [v]

 

-         Éviter de travailler sur des sons ou syllabes isolés : le son doit se trouver dans un mot et ensuite le mot dans un court énoncé.

 

-         Il faut faire répéter chaque élève individuellement et non en groupe.

 

-         Les exercices :       * Reconnaissance du son cible : l'élève doit dire s'il entend ou non le son dans des énoncés :

 

 

J'entends

Je n'entends pas

1

 

X

2

 

 

3

 

 

 

                                               * Discrimination : l'élève doit choisir entre deux sons en fonction de ce qu'il a entendu dans les énoncés.

 

 

J'entends [i]

J'entends [y]

1

X

 

2

 

 

3

 

 

 

                                               * Repérage d'un phonème dans une phrase : l'élève doit repérer combien de fois le phonème est utilisé dans un énoncé.

 

 

J'entends [i]     ...... fois

1

3

2

1

3

 

 

                                               * Répétition des sons dans des énoncés courts : l'enseignant dit un énoncé et l'élève le répète individuellement (ne pas hésiter à montrer la position de la langue, la forme des lèvres...).

 

                                               * Association phonie-graphie : l'élève repère dans des énoncés les graphèmes qui correspondent  au phonème travaillé.

 

 

III. La compréhension écrite

 

 

1. Les objectifs

 

La compréhension écrite est liée à la lecture. Les objectifs sont d'amener les élèves à :

-         saisir le sens global et l'explicite d'un texte

-         comprendre l'organisation d'un texte

-         saisir l'implicite d'un texte (niveau déjà avancé)

-         apprendre à adopter des stratégies de lecture en fonction du type d'écrit

 

 

  1. Les supports

 

Ils doivent être variés et choisis en fonction du niveau des élèves. Ils doivent être également le plus possible authentiques :

-         des cartes postales

-         des lettres

-         des publicités

-         des catalogues

-         des courriers électroniques

-         des contes (courts)

-         des extraits de récits

-         des prospectus

-         des programmes (de télévision, de soirée, d'office de tourisme...)

-         des affiches

-         des quatrièmes de couverture

-         des menus

-         des cartes d'invitation ou de remerciement

-         des articles de presse (magazines, journaux)

-         des extraits tirés de sites internet

-          ...

 

3. La démarche

 

L'erreur serait de laisser un élève seul face à un texte en lui demandant de lire et d'essayer de comprendre : l'élève aurait tendance à essayer de comprendre phrase après phrase chaque mot du texte ( en cherchant dans le dictionnaire chaque mot inconnu par exemple) et passerait ainsi à côté du sens global du texte.

 

-         distribuer le support aux élèves et leur demander d'observer la mise en page (elle apporte déjà souvent beaucoup d'indications qui peuvent aider à la compréhension)

 

-         demander également aux élèves d'essayer d'identifier la source du support (extrait de récit? Article de presse ? Mail ? ...) en prélevant des indices autour du texte (titre, mise en page, images...)

 

-         Laisser ensuite les élèves découvrir seul le texte en lecture silencieuse (ne le lisez pas vous-même, cela deviendrait de la compréhension orale !). Vous pouvez accompagner la lecture d'une fiche avec  quelques questions très simples de compréhension globale.

 

-         Procéder ensuite au questionnement oral ou écrit afin de vérifier la compréhension globale du support (éviter les questions fermées et adapter les questions au niveau des élèves) et faire justifier les réponses par les élèves (indices prélevés).

 

-         Attirer l'attention des élèves sur l'organisation du support (ponctuation, paragraphes, mise en page, connecteurs...)

 

-         Distribuer ensuite des exercices de compréhension écrite adaptés au support

 

-         Selon le support, terminer par une lecture du texte à voix haute (par le professeur puis par les élèves) afin de travailler la lecture expressive (qui confirmera la compréhension du texte)

 

3. Les types d'exercices

 

Ce sont les mêmes que les exercices de la compréhension orale.

-         QCM

-         Vrai / Faux

-         Des exercices d'appariement (relier différentes informations, relier des personnages à leurs paroles...) et de classement

-         Compléter un tableau simple

-         Questions ouvertes mais à réponses courtes (pour que la production écrite ne soit pas un obstacle à la compréhension orale)

 

 

 

IV. La production écrite

 

  1. Les objectifs

 

Les activités de production écrite doivent s'inscrire dans une situation de communication précise. On écrit pour quelqu'un et non pas seulement pour écrire (en classe de FLE).

Il est nécessaire de mettre les élèves en situation authentique.

Dans un premier temps, les productions doivent correspondre à des besoins pratiques de la vie quotidienne     (écrire une lettre, remplir une fiche de renseignements...)

L'objectif principal est donc d'amener les élèves à produire des écrits liés à leur réalité quotidienne (en respectant les codes du type d'écrit et la correction de la langue).

 

 

      2. La démarche

 

La production écrite vient après la compréhension (écrite ou orale). On utilisera les supports étudiés pour la compréhension comme déclencheurs :

ex : une carte d'invitation étudiée en CE  sera le déclencheur : l'élève devra écrire une carte de réponse.

 

-         Lire la consigne aux élèves

-         Expliquer la situation de communication et vérifier que les élèves l'ont comprise

-         Rappeler si nécessaire quelques caractéristiques attendues (en fonction du type d'écrit)

-         Donner un nombre de lignes ou de phrases minimum.

 

3. Les types d'exercices

 

-    carte postale ou lettre de vacances

-         carte d'invitation ou de réponse à une invitation

-         courrier électronique

-         fiche de renseignements personnels pour un abonnement, une inscription...

-         suite d'une histoire

-         présentation ou description d'une personne

-         affiche pour une exposition

-         rédaction d'un article pour le site du collège

-         demande de renseignements (hôtels, clubs...)

-         un paragraphe argumenté (niveau B1)

 

 



07/08/2010
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres